UN PROJET À PARTAGER

LE TOUR DU MONDE À LA VOILE

L'achat du bateau est le début du rêve, le début du projet !

Mes parents par l'achat de ce bateau me permettent moi et les personnes qui me soutiennent au quotidien de rendre ce rêve, ce projet, un peu plus accessible. Je tenais à les remercier ici du fond du cœur pour l’aide qu'ils m'apportent !!!

 

Dans notre cas, le choix du bateau s'est fait en rapport avec notre programme de navigation et sa durée.

 

Le cahier des charges que nous avions fixé prenait également en compte l’accessibilité et l’habilité du bateau pour des personnes à mobilité réduite. Il devait en outre être manœuvrable en équipage très réduit voire en solitaire et répondre aux besoins suivants :

 

  • Un programme hauturier à travers les différents océans de la planète et passant par deux caps mythiques qui ne mettent pas à l’abri d’éventuels « coup de vent » et de mers difficiles.

  • Manœuvrable seul

  • Navigation de 2 ans (avec un minimum de travaux d’entretien)

  • Autonome en eau et en énergie

  • Possibilité d'accueillir des personnes à mobilité réduite à bord

Le choix s'est porté sur un quillard gréé en sloop (un seul mât) avec grand-voile et génois sur enrouleurs ainsi que la possibilité d’installer une trinquette sur enrouleur.
Ce bateau dispose d’un fort tirant d'eau, contraignant pour les approches, les passes ou les hauts fonds mais avec l'avantage d'être raide à la toile et très marin.
L’idéal étant de trouver un bateau équipé d’un groupe électrogène et d’un déssalinisateur.

Après 20 bateaux visités, en Atlantique, Méditerranée, Espagne et Portugal, le choix s'est arrêté sur une « perle rare » dans le port de la Pointe Rouge à Marseille.

Un OCEANIS 473 bien équipé, construit par BENETEAU et qui porte le joli nom de : CAP BONHEUR !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je tiens à remercier Monsieur Bernard NACACH, de la société BJ Yachting, pour son sérieux, son écoute, son efficacité et son professionnalisme qui nous a permis de dénicher et d’acquérir ce bateau.

L'expertise de Cap Bonheur, réalisée par un spécialiste a nécessité sa mise au sec à Port Corbières, suivie d'une inspection minutieuse hors d'eau des œuvres vives. Cette expertise nous a permis de prendre connaissance de points que nous n'avions pas vus et de faire un inventaire non exhaustif des travaux de remise à niveau nécessaires pour rendre le bateau apte à effectuer un tour du monde.

Je tiens également à remercier Monsieur Bernard BARTHOLI pour son expertise détaillée et très professionnelle qui a permis de connaître l’état précis du bateau avant de décider son acquisition.


 

L'expertise à déterminé les entretiens suivants à réaliser en prévision du projet de tour du monde :

  • Le gréement dormant à remplacer,

  • L’aérien à remplacer,

  • Bague inférieure de safran à contrôler,

  • Joint presse étoupe VOLVO à remplacer,

  • Bague hydrolub à contrôler,

  • Coude d'échappement du groupe électrogène à remplacer,

  • Réfection de la capote de roof et du bimini.


Le bateau mis au sec à Port Saint Louis du Rhône, nous avons pris contact avec les chantiers locaux pour faire établir des devis correspondant aux travaux envisagés. Après avoir choisi le chantier Métal Marine comme prestataire, nous avons, sur leur conseil, décidé de faire une remise à niveau complète du bateau :

  • Ponçage de la coque jusqu’au gelcoat (pas de trace d’osmose), traitement INTERPROTECT et ANTIFOULING,

  • Dépose du safran pour réfection des bagues,

  • Dépose de l’hélice pour révision, dépose et changement de la ligne d’arbre, pose d’un amortisseur de couple à la sortie de l’inverseur moteur,

  • Remplacement du presse étoupe et de la bague hydrolub,

  • Changement des passe-coque moteur et groupe,

  • Démâtage pour changement du gréement dormant et du courant,

  • Mise en place d’une trinquette sur enrouleur (voile de gros temps). Faute du temps nécessaire ce travail n’a pas été terminé et le sera avant que le bateau prenne le cap pour son tour du monde,

  • Installation de feux de navigation à LED en tête de mât

  • Installation d'un projecteur de pont à LED

  • Pose d’un aérien neuf et remplacement de tous les instruments de navigation

  • Révision générale du groupe électrogène.


 

Sans oublier la pose de main-courantes à des endroits étudiés pour faciliter la circulation à bord des personnes à mobilité réduite.

Depuis l'achat du bateau début d'année 2017, nous n'avons cessé de faire une somme de petits travaux pour améliorer ou faciliter la vie à bord sans que ces derniers ne soient quantifiables.

En 2018, le plan de charges qui verra la fin des travaux prévoit de terminer le montage de la trinquette sur enrouleur, l’installation d’un chauffage sur le circuit de gasoil.

Chantier : Bénéteau

Architecte : Finot-Conq architectes navals

Année :  2001
Longueur de coque : 14.16m
Largeur de coque : 4.31m
Longueur de flottaison : 13.35m
Tirant d'eau max : 2.1m
Lest : 3300kg
Déplacement lège : 11500kg
Puissance : 75ch
Capacité carburant : 400l
Nombre cabines : 3
Nombre couchettes maximum : 6
Toilettes : 2
Salles d'eau : 2
Hauteur sous barrot : 1.96m
Capacité eau : 790l
Catégorie de conception CE:  C
Catégorie de navigation : 1

Voilure au portant : 193m²
Voilure au près : 108m²
Grand-voile : 43m²
Génois : 65m²
Spi asymétrique : 150m²
Tirant d'air : 18.6m
Type de gréement : Sloop en tête

Voilure près poids : 9.39
Voilure près largeur : 25.06
Voilure portant poids : 16.78
Voilure portant largeur : 44.78

SOMMAIRE
Le projet
ARTICLE PAR CATÉGORIE
Please reload

REJOIGNEZ-NOUS
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Gris Icône YouTube
CONTACTEZ-NOUS

Assoc. loi 1901 - n° 830 117 636

© 2017 Copyright sepalavoile par Alban JAILLAIS